Les chatouilles, émotion sous-cutanée

Quand un film embrasse des thématiques fortes, il y a toujours une question qui se pose. Celle du point de vue. En effet, bien souvent, on peut avoir tendance à abandonner toute forme de mise en scène. Pensant que le drame se jouant sous nos yeux ne devrait pas être « perverti » par une quelconque forme de tentative de cinéma. Il en ressort bien souvent une forme de déception, celle de voir un médium utilisé avec retenue et crainte. En espérant, que le propos prédominant la forme se suffira à lui même pour susciter l’émotion. Ce qui est une erreur, un film est une proposition qui ne devrait pas être neutre. Tout s’inscrit dans un contexte, vouloir adopter une forme de neutralité « respectueuse » aboutit à des films sans âme qui seront oubliés bien rapidement.

(suite…)

Fermer le menu